Je cherche...

 

 

 

 

 

 

 

Nouveautés Livres Adultes

 

 

 

 

 

 

Nouveautés Livres Jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

Nouveautés DVD

 

 

 

 

Nouveautés CD

Livres numériques jeunesse

 

Plateforme de culture générale

Partager "Nouveautés" sur facebookPartager "Nouveautés" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Les grands espaces (Catherine Meurisse)

note: 4Enfance, paradis perdu ? Yann - 14 octobre 2019

Les grands espaces de Catherine Meurisse sont ceux de l'enfance. Une enfance passée à la campagne auprès de sa sœur et de ses parents qui rénovent un vieux corps de ferme et créent un jardin paysager. La petite fille y grandit au vert, au calme. Quel intérêt y aurait-il à lire la chronique de cette enfance heureuse ? Parce que ces heures de jardinage, de rêveries, de lectures ont façonné l'artiste qu'est devenue Catherine Meurisse. Présentée comme un inventaire à la Prévert, cette bande dessinée multiplie les références littéraires (Proust, Loti, Zola...), culturelles (Le Nôtre et ses jardins à la française...) et picturales (Watteau, Corot, Courbet, Le Caravage), les mêlant étroitement aux souvenirs de jeunesse de l'auteur. Avec beaucoup d'humour, C. Meurisse évoque aussi des problèmes typiquement paysans mais faisant toujours l'actualité : les pesticides et Monsanto, le remembrement agricole, la multiplication des lotissements. A la manière d'un jardin à l'anglaise, un peu fouillis, un peu brouillon, on trouve aussi pêle-mêle dans cet ouvrage, de magnifiques planches botaniques, des conseils de jardinage, des tranches de vie à la campagne (dont le festival du Cabicou !), le Futuroscope, Ségolène Royal, le musée du Louvre et un nain de jardin bavard. "Le rêve est dans la Nature et la Nature reprend toujours ses droits." Voici une bande dessinée qui lui rend hommage.