Je cherche...

Critique

 

Eastern Boys (Robin Campillo)

note: 4Dérangeant, âpre, humain et intimiste ! Yann - 4 septembre 2017

Dérangeant, troublant, âpre, parfois carrément glauque, les qualificatifs ne manquent pas pour ce film de Robin Campillon. Pour autant, bien que le pitch de départ soit déroutant (un quadra qui drague un jeune homme gare de l'Est et l'invite chez lui moyennant finance se fait piéger par un gang de garçons de l'Est), le récit bascule très vite dans le fait de société et interroge : que fait-on de ces migrants livrés à eux-mêmes ? Bien sûr, Daniel reste condamnable. Bien sûr, on ne comprend pas pourquoi il cherche à tout prix à revoir Marek après le piège qui lui a été tendu. Mais il reste de ce film une histoire de passion amoureuse qui se transforme en histoire d'humanité. Daniel veut sauver Marek de sa misérable situation, de la bande qui le retient prisonnier, de cet hôtel minable où il vit... Alors certes ce film reste dérangeant, âpre et troublant, il n'en est pas moins passionnant, beau, humain et intimiste.