Je cherche...

 

 

 

 

 

 

 

Nouveautés Livres Adultes

 

 

 

 

 

 

Nouveautés Livres Jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

Nouveautés DVD

 

 

 

 

Nouveautés CD

Partager "Nouveautés" sur facebookPartager "Nouveautés" sur twitterLien permanent

Duel au soleil (Manuel Marsol)

note: 3Tension extrême Yann - 19 octobre 2019

La tension est extrême sous le soleil du Far West. Un Indien et un cow-boy se font face, le duel est lancé. Cadrage rapproché sur les yeux, cadrage serré sur [...]

Les grands espaces (Catherine Meurisse)

note: 4Enfance, paradis perdu ? Yann - 14 octobre 2019

Les grands espaces de Catherine Meurisse sont ceux de l'enfance. Une enfance passée à la campagne auprès de sa sœur et de ses parents qui rénovent un vieux corps de [...]

Zizis et zézettes (Camille Laurans)

note: 5Comment aborder la sexualité avec ses enfants ? Hélène - 11 octobre 2019

Lors de l'émission "Pornographie : jeunesse en danger", sur France TV, il était expliqué que l'une des façons de protéger les enfants est de leur parler de sexualité et d'amour [...]

AccueilCritique

Critique

 

I feel good (Benoît Delépine)

note: 4La beauté des laids Erwann - 18 mai 2019

Si l'on a pu reprocher au cinéma de Kervern/Delépine son côté quelque peu foutraque, ce sixième film est peut-être l'un de leurs plus formellement aboutis. Les plans sont très travaillés et l’image très belle. Heureusement, on ne perd pas en folie ce que l'on gagne en esthétique : le duo grolandais aime toujours autant les situations tordues et les acteurs atypiques (encore un vrai défilé de « gueules » !). L'esprit "Groland" est donc bien là, cet esprit potache et plus proche des "sans-dents" que des cols blancs de la finance. Cette fable socio-économique est un véritable hymne au recyclage, et à la communauté Emmaus en particulier. "Rien ne se perd, tout se transforme", les objets comme les consciences, tel pourrait être l'adage de ce long-métrage qui détonne. Le duo Dujardin/Moreau fonctionne parfaitement, la star française confirmant ici son attirance pour les projets ambitieux et en marge. On ne s'en plaindra pas !