Je cherche...

 

 

 

 

 

 

 

Nouveautés Livres Adultes

 

 

 

 

 

 

Nouveautés Livres Jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

Nouveautés DVD

 

 

 

 

Nouveautés CD

Livres numériques jeunesse

Partager "Nouveautés" sur facebookPartager "Nouveautés" sur twitterLien permanent

Andy (Typex)

note: 5BD monumentale pour artiste hors-normes Erwann - 5 novembre 2019

C’est un pavé, un dictionnaire, une encyclopédie ? Non, c’est "Andy", projet fou du Néerlandais Typex : raconter la vie plus que bien remplie d’Andy Warhol en bande dessinée. Un [...]

Duel au soleil (Manuel Marsol)

note: 3Tension extrême Yann - 19 octobre 2019

La tension est extrême sous le soleil du Far West. Un Indien et un cow-boy se font face, le duel est lancé. Cadrage rapproché sur les yeux, cadrage serré sur [...]

Les grands espaces (Catherine Meurisse)

note: 4Enfance, paradis perdu ? Yann - 14 octobre 2019

Les grands espaces de Catherine Meurisse sont ceux de l'enfance. Une enfance passée à la campagne auprès de sa sœur et de ses parents qui rénovent un vieux corps de [...]

AccueilCritique

Critique

 

Le cycle de Syffe n° 01
L'enfant de poussière (Patrick K. Dewdney)

note: 5L'enfance de Syffe Erwann - 22 janvier 2019

"L'enfant de poussière" est le superbe premier tome d'une série de fantasy médiévale, qui pourrait constituer une belle porte d'entrée dans le genre pour qui voudrait s'y essayer (très peu de magie ou de créatures fantastiques dans ce roman). Récit initiatique sur un arrière-plan de tumulte historique, "L'enfant de poussière" met en scène un monde en transition, écartelé entre un âge d'or révolu et un présent incertain. Contrairement à George R.R. Martin et son Trône de Fer, l’auteur Patrick Dewdney écarte très vite de son récit les intrigues politiques de palais pour s'intéresser au petit peuple, à ceux qui ne sont rien, prolétaires sans cesse ballottés par les décisions des puissants. Le personnage principal, Syffe, est de ceux-là : orphelin sang-mêlé en butte aux discriminations ordinaires et à l'injustice de son époque troublée, les cinq années décrites dans ce tome vont constituer pour lui un rude apprentissage de la survie, sans qu’il n’ait pour l’instant aucune prise réelle sur son destin.
Il suffit d’un seul paragraphe pour être ferré par le regard perspicace et sans concessions de l'auteur, regard doublé d’une plume riche et fluide qui ne fait que renforcer l’addiction. Vite vite, la suite !