Je cherche...

 

Partager "Logo" sur facebookPartager "Logo" sur twitterLien permanent
 

Histoires de chants kervignacois

par le groupe Dastumerion

Créé au début des années quatre-vingt, l’association Dastumerion a eu comme premier objectif le collectage et la diffusion du chant traditionnel dans le “grand” pays de Lorient. Pour ce faire Dastumerion participe à l’animation de festoù-noz , et de filajs (veillées). Le groupe a été primé plusieurs fois au Kan ar Bobl. Aujourd’hui le groupe se compose d'environ sept chanteurs au gré des rencontres et des circonstances ; ils interprètent des airs issus de collectages ainsi que des compositions originales.

En novembre 2015, Dastumerion donne une soirée musicale à la médiathèque dans laquelle ils interprètent plusieurs chants issus de collectes de mémoire. Accompagnés d'artistes locoaux, ils redonnent vie le temps de quelques heures à des chants de la ville de Kervignac. Nous les avons enregistré pour vous les restituer, avec l'accord de Dastumerion.

Ce sont donc à des rencontres que vous convie « Dastumerion », rencontres en chansons entre Blavet et ria d'Etel, rencontres intemporelles de ceux, qui au cours des années passées leur ont transmis l'essence même de notre culture, c'est à dire leurs chants. Grâce à ces chansons, vous suivrez ensemble leurs traces, vous les retrouverez là ou ils ont vécu et vous vous promenerez ainsi en pays de Kervignac de « Tavarn er vretoned à « Château Biron » en passant par « Toulchignaned ». Vous vous échapperez aussi peut être du coté de Nostang ou de Landévant. 

 

 

Partager "Dastumerion : histoires de nos chants" sur facebookPartager "Dastumerion : histoires de nos chants" sur twitterLien permanent
 

Sant Weanel

Le 20 mai 1681, Le Corroller prêtre de Kervignac procède à l'enterrement d'une vingtaine de paroissiens « toutes lesquelles personnes laboureurs et artisans de cette paroisse ont été noyés par accident dans le passage de la Couthume ». Plusieurs jours après se dérouleront encore les obsèques des victimes de cet accident.
        
De cette noyade  qui  a eu lieu au passage utilisé avant la construction du pont, c'est à dire coté Kervignac près du Treizh et du rocher du Bonhomme, la mémoire populaire à retenue deux gwerzhs qui ont été recueillies  par Loeiz Herrieu au début du vingtième siècle, l'une à Caudan près de son père et l'autre à Pont-Scorff. Les deux vilipendent le comportement des Kervignacois (nous ne pouvons que nous offusquer de cette description). De plus, le nombre de noyés est considérablement exagéré.

Dans la gwerzh, il est dit que la noyade a eu lieu au retour du pardon de St Guenaël, ce qui ne peut être le cas, ce dit pardon étant célébré fin août, mais il a vraisemblablement eu lieu au retour du pardon du Resto, la chapelle étant dédiée à St Yves qui est fêté au mois de mai. D'autre part, l'accident est dû non pas au comportement des Kervignacois, mais sans doute à l'état du Blavet, démonté sous l'effet du vent et à une barque surchargée.     

 

Voici les paroles de ce chant breton :
 
Partager "Dastumerion - Sant Weanel" sur facebookPartager "Dastumerion - Sant Weanel" sur twitterLien permanent
 

Marie Bouter

Marie Bouter a habité au Treizh. Après la guerre, elle demeurait dans une baraque française comme on en trouvait de nombreuses à l'époque. Au Treizh, il en existait deux : la sienne et celle de Fin Béllégo, sa belle sœur. Elles existent toujours. Marie a tenu « Tavarn er Vretoned » en remplacement de Jann Le Plaine. Elle a fini ses jours à la résidence de Kernours.

L'enregistrement ci-dessous a été réalisé fin des années 80 par Louis Conan de Radio Bro Gwened.

 

Partager "Dastumerion - Marie Bouter" sur facebookPartager "Dastumerion - Marie Bouter" sur twitterLien permanent
 

Jeanne Le Garrec

Jeanne Le Garrec était originaire de Languidic. Après son mariage, elle était venue habiter à La Fabrique St-Sterlin à Kervignac où elle tenait une ferme. Elle y a demeuré toute sa vie. Elle a transmis cette chanson parmi bien d'autres au début des années 80.
Cette chanson est assez peu connue. Dastumerion l'a trouvé aussi sous une forme légèrement différente du coté de Languidic.
Elle relate la tristesse d'une jeune fille qui quitte ses parents pour aller se marier. C'est une marche.  

 

 

Voici les paroles de ce chant breton :

 

 

 
Partager "Dastumerion - Jeanne Le Garrec" sur facebookPartager "Dastumerion - Jeanne Le Garrec" sur twitterLien permanent
 

Nanette Plainvert

En arrivant à Talhouet (Kervignac), à gauche il y a une longère, c'est là qu'habitait Nanette. C'était une « tenue » comme on disait à l'époque. Des tenues, il y en avait de nombreuses dans la région Lorientaise. Une « tenue » était une petite ferme dont le mari travaillait à l'extérieur. La femme s'occupait alors de la ferme, en général une ou deux vaches, deux ou trois cochons, quelques poules et quelques lapins. Le mari de Nanette travaillait à l'arsenal. L'hiver, parfois les voisins, les amis, se retrouvaient le soir chez Nanette. Là dans la pièce à vivre commençait le filage, quelques uns prenaient place dans la grande cheminée et tous petits et grands écoutaient Nanette chanter.

L'enregistrement de Nanette Ar c'hloerig yaouank date du début des années 70. C'est l'histoire sans cesse renouvelée dans le chant traditionnel breton des amoureux qui ne peuvent se marier face au refus des parents et par dépit l'un d'entre eux ou les deux choisissent de rentrer dans les ordres.

 


Tapit din ma jao, chanté par Dastumerion a été chanté au début des années 70. C'est un kas abarzh qui relate la rencontre d'un gentilhomme et d'une jeune fille qui se trouve trompé par son amant.

 

 

Voici les paroles de ces deux chants bretons :

 

Partager "Dastumerion - Nanette Plainvert" sur facebookPartager "Dastumerion - Nanette Plainvert" sur twitterLien permanent
 

Ur manac'hig yaouank

 

 

Partager "Dastumerion - Ur manac'hig yaouank" sur facebookPartager "Dastumerion - Ur manac'hig yaouank" sur twitterLien permanent
 

Bernard Gahinet

Bernard Gahinet était originaire de Kervignac. Il a tenu avant guerre un café, épicerie, charcuterie, dancing, etc (multi surface de l'époque) à Toulchignaned (près de Kernours) en Kervignac. Puis après guerre, il a tenu un café charcuterie à Locmiquélic avant d'aller à Lorient et de terminer sa vie au Pont du Bonhomme. C'est là qu'il a transmis au début des années 70 nombre de ses chansons qu'il avait appris de sa mère et des clients fréquentant Toulchiganed.
Deziradell
, que chantent Nolwenn Runigo et et Guenaëlle Hellou, est l'histoire d'une jeune fille qui refuse les avances d'un bien joli garçon et, qui lorsqu'elle le voit s'en aller accumule bien des griefs à son égard.
On retrouve cette chanson sur les CD de Syz-Denis et Bot-Chevrolier. L'origine est la même.

 

 

Voici les paroles de ce chant breton :

 

 

Partager "Dastumerion - Bernard Gahinet" sur facebookPartager "Dastumerion - Bernard Gahinet" sur twitterLien permanent
 

Louise Runigo

Louise est née au village de Kernours. Elle a vécu toute son enfance à Kernours, puis elle est venue au Pont du Bonhomme. Elle a travaillé à Toulchignaned, elle y a appris le métier de charcutière. Elle a appris en ce lieu une grande partie de son répertoire qu'elle nous a transmis plus tard. Dans l'enregistrement ci-dessous, qui a été réalisé par Daniel Jéquel de R.B.O. au début des années 80, elle relate ses débuts dans ce métier.

 

 

Ar plac'h dilezet chanté par Nolwenn Runigo accompagné de Roland Conq a été répertorié au début des années 70. Elle conte les malheurs d'un jeune homme et d'une jeune fille, celui-ci étant contraint de s'engager auprès du roi d'Angleterre.

 

 

Voici les paroles de ce chant breton :

 

 
Partager "Dastumerion - Louise Runigo" sur facebookPartager "Dastumerion - Louise Runigo" sur twitterLien permanent
 

Louis Le Floch

Louis est originaire de Kernours. Après avoir appris le métier de charron, forgeron à St Hélène, il prend la suite de son grand père à la Maison Rouge. Il tenait en même temps avec sa femme Finn le café avec cabine téléphonique (la seule à l'ouest du bourg ).

Dans l'enregistrement ci-dessous, qui a été fait dans les années 80 par Daniel Jéquel de R.B.O., il relate une facette peu connue de son métier. Dentiste équin.

 

 

Partager "Dastumerion - Louis Le Floch" sur facebookPartager "Dastumerion - Louis Le Floch" sur twitterLien permanent
 

Aimé Jaffré

Aimé Jaffré, originaire de Kervignac a exercé le métier de cultivateur à Kerguen puis à Keroualan avant de prendre sa retraite à Kergamenan. Aimé était un chanteur au répertoire inépuisable. Répertoire qu'il a bien voulu nous faire partager dans les années 70 et 80.

Gwenael que chante Dastumerion raconte les déboires d'un ivrogne patenté. Même l'aîné de ses fils partage ses libations.

 

 

Zim Boum lazhit ar goloù chanté par Nolwenn Runigo et Guenaëlle Hellou, accompagnées de Roland Conq, est l'histoire d'un jeune moine qui veut aider sa bonne. On retrouve cette chanson sous différents airs et différentes formes à Kervignac et dans la région.

 

 

Voici les paroles de ces deux chants bretons :

 

 

Partager "Dastumerion - Aimé Jaffré" sur facebookPartager "Dastumerion - Aimé Jaffré" sur twitterLien permanent
 

Vincent Le Furaut


Vincent habitait au bourg de Kervignac où il exerçait le métier de menuisier. Au début des années 80, il nous a transmis cette chanson « Meliner Nekenole », le meunier de Loguénolé, composé dans les années 30 par Louis Le Fravalo (surnommé Koedeu).
Si cette chanson parle du meunier du château de Locguénolé dont on voit encore les traces du moulin près du Blavet, elle n'est que le prétexte pour parler avec humour de ceux qui fréquentaient assidûment « Château Biron ».
« Château Biron » , c'était la grange de Pierre Laventure à Lotuen. Pierre Laventure, paysan de son état et maire de Kervignac de 1941 à 1953. Tous les anciens Kervignacois ont connu l'ensemble des personnages de cette chanson.

 

 

Voici les paroles de ce chant breton :

 

 

Partager "Dastumerion - Vincent Le Furaut" sur facebookPartager "Dastumerion - Vincent Le Furaut" sur twitterLien permanent
 

Pierre Joseph Falquerho


Pierre Joseph Falquerho habitait à Kerlann. En dehors de l'entretien de sa « tenue », il avait un car, il était donc transporteur. Toute la famille Falquerho était bretonnante convaincue. L'oncle de Pierre Joseph était l'écrivain François Marie Falquerho, considéré comme l'un des plus grands poètes vannetais. Il fut aussi recteur de Ploeren.
Sonenn Ar vambocherion, qui a été transmise au début des années 70 par son fils Eugène, a sans doute été composé par Pierre Joseph. C'est une chanson à boire et à répondre en chœur. Elle glorifie les buveurs qui savent se tempérer. C'est peut être aussi à la gloire des habitués de « Château Biron » dont il faisait vraisemblablement parti une fois le temps. Elle est dans le style des chansons qui paraissaient dans la revue « Dihunamb » de Loeiz Herrieu.
Cette chanson nous a été transmise par Eugène sous deux formes, une chanson à boire et un Kas-abarzh. Ce sont ces deux versions qui ont été interprétées.

 

 

Voici les paroles de ce chant breton :

 

Sur cette photo datant des années 50 , on aperçoit l'"autocar Etellois" conduit par Pierre Joseph Falquerho sur le Pont du Bonhomme.

Partager "Dastumerion - Pierre Joseph Falquerho" sur facebookPartager "Dastumerion - Pierre Joseph Falquerho" sur twitterLien permanent
 

Kervignac

Paotred Yaounk a vreizh izel est une chanson universellement connue à Kervignac et elle nous a été chanté à de nombreuses reprises. C'est une chanson moralisatrice parue dans « Dihunamb ». Elle faisait partie du répertoire commun. Elle glorifie la vie à la campagne.

 

Dans les années 80 (grande période de collectage), Dastumerion écumait les environs à la recherche de la tradition. C'est à Nostang au village de St Georges que le groupe a rencontré Marie Le Floch née Le Moing originaire de Lotuen à Kervignac. Là, en compagnie d'André et d'Aline Le Borgne, originaires eux de Nostang, elle leur a chanté ces deux chansons Roulam ar ganiterv  un kas-abarzh et Le sabotier.

 

 

 

Voici les paroles de ces trois chants bretons :

 

 

Partager "Dastumerion - Kervignac" sur facebookPartager "Dastumerion - Kervignac" sur twitterLien permanent